LifeSafe – Arifi/Faure-Cohas – S2A

COMMUNICATION DU PROJET TECHNOLOGIQUE :

DÉMARCHE INNOVANTE :

 

Etude Fonctionnelle :

L’objet que nous allons vous présenter se nomme la sonde LifeSafe, cet objet est une sonde qui est implantée dans le système sanguin de l’individu. Elle a pour rôle de détecter les anomalies les plus courantes (arrêt cardiovasculaire, AVC, présence de cellules cancéreuses dans le corps, …).

Pour que cette idée devienne envisageable, l’objet doit être d’une taille suffisamment réduite pour être implanté dans une artère ainsi qu’avoir une autonomie très importante. Il faut aussi que la sonde ait la capacité de prévenir rapidement d’une anomalie majeure.

Des solutions ont donc été trouvées afin de répondre à ces besoins :

  • La sonde est issue de la nanotechnologie, son diamètre est presque similaire à celui d’un cheveu (environ 0,1 mm, longueur de quelques centimètres), cette sonde possède aussi une flexibilité importante afin de facilité son intrusion dans notre système sanguin.
  • La technologie utilisée pour la batterie est totalement révolutionnaire : elle utilise la chaleur corporelle pour se recharger ! Cette batterie a été annoncée au CES 2014 (http://www.lesnumeriques.com/montre/ces-batterie-alimentee-par-chaleur-corporelle-n32679.html) et nous avons donc utilisé cette prouesse technologue afin d’avoir une autonomie qu’on pourrait qualifier « infinie ».
  • Toutes les informations émises par cette sonde doivent être exploitées par notre smartphone via une application développée spécialement pour l’objet. Si un problème majeur est identifié, comme par exemple un arrêt cardiaque, les secours sont automatiquement prévenus grâce au réseau téléphonique et utilise également notre localisation

 

L’utilisateur doit aussi garder en permanence un bracelet (assez discret). Cet objet est en quelque sorte l’ordinateur qui va traiter toutes les informations perçues par la sonde. Toutes les transmissions par Bluetooth.

 

 

 

 

La sonde possède de nombreux nano-capteurs (pression sanguine, détection de cellule anormales, température corporelle), ces capteurs sont essentiels pour la détection d’anomalie.

L’implantation de la sonde se fait par injection intraveineuse et sera donc proposé à un prix très attractif, notre but est avant toute chose d’essayer de sauver un maximum de vie.

 

Rédaction du communiqué de Promesse :

Chaque année, de nombreuses personnes perdent la vie par un accident cardiovasculaire ou d’un AVC, ces personnes auraient pu être sauvées si des proches avaient été en sa présence lors du drame. C’est sur ce triste constat que l’idée nous est venue de concevoir un objet pouvant prévenir les secours en cas de graves accidents et que personne ne soit en notre compagnie. Quelqu’un vivant seul et faisant un AVC (accident qui peut arriver à n’importe qui et n’importe quel moment) pourrait alors être sauvée par notre objet. Cet objet se nomme la sonde LifeSafe !

Cette sonde (physiquement similaire à un cheveu) est implantée dans notre système sanguin, notre objectif serait que le maximum de personnes possibles puisse avoir et objet afin de pouvoir sauver un maximum de vie.

 

La sonde a été étudiée afin qu’en aucun cas elle puisse perturber la circulation sanguine.

Nous avons eu l’idée d’utiliser la chaleur corporelle comme source d’énergie. L’autonomie sera donc de l’ordre de plusieurs années.

 

 

Toutes les informations captées par la sonde sont réceptionnées par un contrôleur placé dans un bracelet assez discret. Le bracelet transmet ensuite les informations jusqu’à notre smartphone, ce dernier va s’occuper via une application de nous dresser un compte rendu de nos données vitales. En cas d’accidents grave, l’application prévient automatiquement (et surtout rapidement) les secours tout en leur transmettant la localisation précise.

 

Voici à quoi pourrait ressembler l’interface de l’application. Nous nous sommes efforcer de proposer une interface la plus compréhensible et pratique afin d’éviter toute confusion avec l’utilisateur.

En cas de détection de cellules cancéreuses par exemple, l’application va envoyer une notification prévenant que l’utilisateur devrait rapidement aller voir un médecin afin de dresser un bilan. Donc en plus cette application pourrait être une solution de dépistage très efficace !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une pensée sur “LifeSafe – Arifi/Faure-Cohas – S2A”

  1. Petit essai. Très court. Trop. Il y a une idée la sonde nano-technologique et une bonne pioche documentaire, la référence à cette batterie à chaleur corporelle. Mais l’essentiel de la méthode de conception innovante et de promesse technologique n’est pas suivie. En fin de compte c’est un peu dangereux de chercher à situer sa réflexion sur des domaines « frontières ». Un peu trop science-fiction. Le projet rendu se met à ressembler plus à une sorte de mini-exposé à partir d’une (toute petite) enquête sur les produits du futur. Mais cette enquête (qui n’est encore une fois pas le sujet imposé) reste encore trop sommaire. Vous faites vôtre une idée pêchée sur internet et vous n’en discutez ni la faisabilité, ni les contraintes. C’est dommage. La visée était trop haute et le traitement de l’idée trop sommaire. Vu le fait que vous avez travaillé en trio, vous pouviez faire la démo d’un travail d’équipe en vous répartissant les différentes pistes de travail autour de votre thème des capteurs nano-technologiques. Comme vous le savez, je suis particulièrement habitué au traitement de ce type de sujets par mes élèves de lycée. Vous avez donc pris le risque de faire un « travail à l’économie d’énergie ». Mauvaise stratégie. Vos participations aux exercices évite la catastrophe totale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *