Une pensée sur “Translatech – Bezouh/Bouima – S2B”

  1. Un projet net et sympa. Bien pensé sur l’aspect utilité et dans une certaine mesure sur le côté innovant. Le seul problème est de faire un peu trop « court » sur des notions comme « FC : savoir traduire ». Je pourrais développer ce problème à l’infini cf mes études en Linguistique et Informatique à une époque où la traduction temps réel était considérée comme une « aporie » (une idée ne correspondant qu’à une fantasme et à rien de scientifique). Aujourd’hui je ne dirai plus cela. Et j’espère les profs non-plus. En effet, en 90 on n’avait pas prévu les traitements massivement parallèles que peut se permettre Google par exemple. Par contre j’aurais aimé que vous fassiez une partie de votre travail justement sur ces contraintes évoquées par votre FC2 « savoir traduire tous les langages ». Parce que c’est le point capital de votre promesse. Vous auriez pu faire par exemple des simulations écrites sur Google Trad en faisant de faux dialogues entre deux fenêtre de navigateur. Rassurez-vous, je l’ai fait. (théorème des échantillons de JMR). ET là on découvre des problèmes incroyables que même la puissance de feu de Google ne règle pas. Vous auriez pu essayer même des algorithmes de conversion de l’énoncé vocal en texte. Et pour couronner le tout essayer de faire passer un énoncé verbal converti en texte, texte passé à un Google Trad et cela dans les deux sens entre deux personnages imaginaires parlant chacun une langue. Vous faisiez ça vous aviez décroché un Mickey du manège. Vous auriez dû essayer de me brancher sur cette question et je vous aurais dit plein de choses pour rendre encore meilleure cette présentation. Travail qui dans son niveau actuel est « pas mal » et qui aurait pu avec moins de naïveté et plus d’approfondissement, donc avec plus de curiosité… devenir excellent ! Ne regrettez pas trop ce n’est pas si mauvais. Plutôt assez bon. Le design de votre concept est très bien. Gardez votre instinct il est bon et surtout soyez plus curieux et plus bosseur pour approfondir les idées que vous soulevez. Sous les cailloux, il y a des trésors.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *