L’armoire 2.0 – Arsac/Fort – S2C

Fort Guillaume                                                                                                            groupe C

Antoine Arsac

 

Démarche Innovante :

L’armoire 2.0

 

Notre objet Innovant est une nouvelle génération d’armoire. En effet l’armoire de nos jours est un peu dépassée car son simple but de servir que de rangement n’a aujourd’hui plus sa place dans notre société qui tous les jours créés de nouveau habit et de nouvelle collection.

De base une armoire a comme but de ranger les habits par catégorie, les sous vêtement dans des tiroirs les pantalons sur des cintres et les hauts sur des étagères.

Sons seul but et l’optimisation de l’espace. Notre objet fera bien plus mais avant de vous le dévoiler, je vais d’abord vous parler de comment on a eu l’idée de cet objet :

Quand je suis rentré dans mon appartement, mon placard était un vrai champ de bataille je ne retrouve pas mes Affaires. La place était très mal optimisée bref je ne m’y retrouver pas et c’est là que j’ai eu l’idée.

A la base notre objet devait juste ranger tous les vêtements automatiquement et puis on les récupérer tout bien plier. Puis j’ai parlé de ce projet a ma copine qui m’a dit que ça serait encore mieux si on pouvait essayer les tenues et faire des correspondances entre les vêtements sans les mettre là l’idée commence à se développer de plus en plus dans ma tête.

Ainsi j’ai le plaisir de vous présenter notre objet, l’armoire 2.0 :

une armoire qui range automatiquement les affaires :  la personne pose ces affaires soit sur un cintre soit sur un plateau la machine par la suite prend les affaires

Et les ranges dans un ordre précis les hauts avec les haut les pantalons short ensembles et puis les vestes et les gilets et enfin les jupes et les robes ensemble. L’armoire sera équipée d’un automate qui récupérera les vêtements. Les cintre auront une forme spéciale pour leur accroche :

En effet ces cintres sont parfaits pour qu’une pince mécanique puisse les accrochées et les déposées sur des rails un logiciel aura en mémoire le placement exact des habits.

Pour ce qui n’est pas sur cintre il y aura une plieuse automatique qui pliera les habits :

 

Puis les rangera dans des compartiments qui eux aussi seront connus en temps réel.

Pour l’ajout de vêtements, l’armoire sera équipée d’un grand écran avec un caméra à l’avant, cette caméra regardera le vêtement, et à l‘aide d’un programme basé sur les matrices de convolution, cela découpera un pattern qui sera enregistré

Enfin notre armoire permettra à la personne de pouvoir essayer toute ces tenus et les assembler comme elle veut grâce à l’écran intégré et la caméra. Aujourd’hui de nombreuses technologies de tracking existe comme sur Snapchat ou l’on met des filtres pour simuler de la peinture sur le visage et plein autres choses. Notre objet fonctionnera sur le même principe en effet toute les tenues enregistrées au préalable pourront être simulées sur l’utilisateur ce qui permet de ne pas déranger toute l’armoire pour essayer des assortiments de vêtements.

De plus l’armoire sera connectée à internet et tous les matins elle proposera un tenu en fonction du temps extérieur et de la température

Après cette présentation générale, il faut aussi parler des contraintes de ce produit.

En effet ce produit à un certain nombre de contraintes déjà dans le développement de ce produit il faudra énormément optimiser la place car l’armoire 2.0 pourrait prendre beaucoup de place.

Une autre contrainte, le poids, en effet tout le mécanisme de l’armoire la rend très lourde et limite impossible à déplacer.

La mise en place risque aussi d’être dure car il faudra faire appel à des professionnel mais cette contrainte crée aussi des emplois.

Le coût de notre armoire va donc être aussi élevée et dans un premier ne s’adressera pas à tout le monde.

 

Une pensée sur “L’armoire 2.0 – Arsac/Fort – S2C”

  1. Attention à l’orthographe. Voici un projet où ne ressent pas la collaboration de Rachid Frej… En effet on n’y parle que d ‘un avis de la copine du rédacteur. .. Ce projet aurait pu être bon pusiqu’il part d’une idée assez fantasmée pour être un vrai besoin. Cependant en faisant l’économie de toute une analyse fonctionnelle détaillée, on reste très en surface. Le développement est donc trop court et dans l’ensemble imparfait. Cette histoire de matrices de convolution qui aurait permis de plaquer un mapping visuel du vêtement sur le portrait du propriétaire, hmmm…. un bien grand mot pour une idée à peine esquissée. Ce qui est dommage c’est que ce travail ne comprend pas vraiment la démarche de communication de promesse technologique. Ce n’est pas faute pourtant d’avoir montré des exemples. Tout au plus, il s’agit d’un compte-rendu anecdotique sur « comment une idée m’est venue un jour ». C’est plutôt dommage. L’excellente participation cette année des deux signataires du projet remontera la note.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *